Licence Physique-Chimie

L-PC

Objectifs de la formation :

 

  • Objectifs en termes de compétences à acquérir :

 L’objectif de la formation de Licence Physique Chimie (PC) est double. Il s’agit d’une part de fournir aux étudiants les connaissances et aptitudes nécessaires pour une poursuite d’études. D’autre part, les compétences associées à l’ensemble des parcours de la Licence PC doivent permettre à tout détenteur de cette mention de s’insérer sans difficulté dans tout environnement professionnel à caractère scientifique et/ou technologique. A ce titre, la formation s’attache à développer chez le futur diplômé des compétences transversales, des compétences scientifiques générales mais aussi des compétences scientifiques spécifiques à son choix d’orientation et à son  projet professionnel.

La formation de Licence PC développe progressivement une attitude et une pratique de recherche scientifique. L’étude de chaque discipline associe outils théoriques et démarche expérimentale. L’outil informatique est utilisé sous différentes approches (travaux d’application, saisie et traitement des données, simulation, calcul). Chaque diplômé de la Licence PC sera donc en mesure de transférer et d’appliquer l’ensemble de ses connaissances à la résolution de problèmes concrets, qu’ils soient d’ordre expérimental (montage, collecte et analyse de données au laboratoire), technologique (recherche et développement), ou plus fondamental (recherche).

Un accent particulier est donc mis sur :

  • l’acquisition et la pratique d’une démarche scientifique rigoureuse, tant sur le plan expérimental (mesures, analyses, essais, …) que théorique (choix d’un modèle et de paramètres pertinents, …).
  • le développement d’un esprit d’analyse objectif et de synthèse permettant d’aborder en autonomie la résolution de problèmes concrets et l’élaboration de projets d’étude.
  • le maintien d’un sens critique vis-à-vis des données issues de l’expérience ou de simulations numériques, basé sur l’évaluation pertinente des incertitudes.
  • l’utilisation maîtrisée et pertinente de l’outil informatique et numérique, pour acquérir et traiter des données ou simuler un phénomène.
  • le respect des consignes de sécurité au laboratoire de physique ou de chimie, incluant une attitude responsable vis-à-vis de l’environnement.
  • la curiosité et la remise en question des acquis, nourrie par la recherche documentaire.
  • la maîtrise des outils de communication permettant de présenter des résultats, à l’oral comme à l’écrit.
  • la pratique écrite et orale d’une langue étrangère.
    • la mise en œuvre d’une approche pluridisciplinaire pour analyser une problématique complexe,
    • le travail en équipe : s’intégrer, se positionner, collaborer;

 

  • Objectifs en termes de connaissances scientifiques à acquérir :

 L’objectif est d’orienter progressivement l’étudiant dans son choix de parcours (spécialisation), tout en lui proposant un accompagnement personnalisé et les outils lui permettant d’élaborer et d’accomplir son projet personnel.

Les trois premiers semestres de la mention PC sont entièrement consacrés à l’acquisition d’un socle de fondamentaux, dans les disciplines scientifiques de base (mathématiques, physique, chimie) qui correspond aux connaissances et compétences minimales que tout licencié en Physique Chimie doit avoir acquis durant son cursus. Ces connaissances disciplinaires fortes sont complétées à travers des enseignements obligatoires et/ou optionnels par des connaissances en informatique, ingénierie, géosciences. Cette ouverture sur d’autres disciplines permettra aux étudiants entre autres de mieux appréhender la place de la physique chimie et d’envisager différents partenariats disciplinaires dans le cadre leur poursuite d’étude ou leur vie professionnelle, mais également de leur offrir la possibilité à une réorientation.  En particulier, le premier semestre (S1) assure la transition entre le lycée et l’université. Il propose d’organiser et de consolider des connaissances déjà connues des nouveaux bacheliers, tout en introduisant, en parallèle, les outils mathématiques indispensables à la poursuite du cursus. Parallèlement à la formation théorique, un enseignement pratique initiera les étudiants, dès le début de leur cursus, aux aspects les plus généraux de la démarche expérimentale et des outils numériques. La mise en autonomie des étudiants y sera fortement encouragée. L’objectif visé est de favoriser le questionnement personnel, mais aussi de sensibiliser les étudiants au choix d’un matériel adapté à chaque tâche (appareils de laboratoire, outils numériques), ainsi qu’à la présentation des résultats scientifiques (tenue d’un cahier de manipulations, rédaction d’un compte-rendu, réalisation de tableaux et de graphiques, …).

Cette structuration répond à l’exigence d’une progression du généraliste vers la spécialisation, propre à tout cursus de Licence. Elle présente en outre l’avantage de permettre aux étudiants d’optimiser leur projet d’orientation et/ou de spécialisation, qui deviendra effectif en fin du S3 : tout choix par défaut sera évité, les orientations s’appuyant sur une culture générale solide, dans les divers domaines des sciences et technologies.

Le quatrième semestre (S4) et la troisième année (S5 et S6) rassemblent les semestres de spécialisation. La mention PC décline alors 3 parcours :

  • Physique (P)
  • Chimie (C)
  • Sciences Physiques et Chimiques (SPC)

 L’accent est mis, dans les domaines disciplinaires propres à chaque parcours, sur des aspects plus contemporains, tant au niveau des connaissances théoriques que des applications. L’apparition d’unités d’enseignement optionnelles permet en outre une personnalisation plus poussée des cursus, entre les chemins de la science appliquée et de la recherche fondamentale.

 

  • Le parcours P propose ainsi, dès le S4, une initiation aux concepts de la physique du XXème siècle, qui seront approfondis durant le L3 (mécanique quantique, physique statistique, relativité) ; l’aboutissement de cette formation permettra à chaque étudiant du parcours d’envisager une poursuite d’études en Master dans l’un des nombreux domaines de la physique contemporaine. Des aspects plus classiques seront également proposés, notamment via des enseignements d’électromagnétisme, d’optique ondulatoire, de thermodynamique ou d’électronique, aux applications nombreuses et variées. Les enseignements optionnels proposés en L3 affirmeront enfin le projet personnel de chaque étudiant, sur une note fondamentale ou plus appliquée.
  • Le parcours C doit permettre aux étudiants de maîtriser les aspects théoriques et pratiques de la chimie (organique, minérale, chimie-physique, analytique…) et de posséder les compétences associées (utilisation de logiciels pour l’analyse des données, maîtrise d’une langue vivante…). Ce parcours ne propose qu’une UE au choix de 30h au S6, la volonté affichée étant que l’étudiant possède une solide culture en chimie et ne se spécialise pas trop rapidement en laissant de côté des matières fondamentales. La chimie étant une science expérimentale, un volume horaire conséquent est dédié aux travaux pratiques (plus de 25 % de l’enseignement de chimie). Les enseignements transversaux de PPP ainsi que le stage obligatoire au S6 permettront à l’étudiant, d’une part de se familiariser avec le fonctionnement d’un laboratoire de recherche et/ou de l’entreprise, et d’autre part de définir au mieux, voire de confirmer, son projet professionnel.
  • Les étudiants du parcours SPC suivront une formation bi-disciplinaire, à l’interface de la physique et de la chimie. Un équilibre sera respecté pour que chacune de ces disciplines soit représentée à hauteur de 50%, dans l’ensemble du cursus. Au niveau du S4, tous les enseignements restent mutualisés avec ceux des parcours P et C. Des spécificités apparaissent inévitablement au niveau du L3, le parcours SPC ne pouvant se résumer à la juxtaposition d’unités empruntées à deux formations indépendantes. En effet, l’objectif visé par ce parcours reste avant tout la consolidation d’un ensemble de connaissances dans le domaine des sciences appliquées, proche du niveau exigible à la sortie des classes préparatoires aux grandes écoles. Ce socle doit permettre aux diplômés qui le souhaitent de poursuivre avec succès leurs études au sein d’une spécialité de Master préparant aux concours de recrutement de l’enseignement secondaire (CAPES, Agrégation), de s’insérer dans des filières à la vocation professionnelle plus affirmée (écoles d’ingénieur), ou de poursuivre dans un Master de Physique ou de Chimie.
  • Objectifs en termes de poursuite d’études :

 L’objectif naturel de la Licence PC en termes de poursuite d’étude, est l’intégration d’un Master à l’UdL ou une autre université dans les domaines de la physique, de la chimie, de la mécanique ou des métiers de l’enseignement. Selon le parcours suivi au cours du cursus de Licence, le master visé différera :

  • Les diplômés de la Licence, au sein du parcours C, s’orienteront ainsi vers un Master à dominante chimie ou matériaux. En particulier sur l’UdL, il leur sera proposé le Master mention Chimie (toutes spécialités) et le Master mention Sciences pour l’Ingénieur (spécialités Physique et Chimie des Matériaux, Métallurgie, AMASE)
  • Les diplômés de la Licence, au sein du parcours P, s’orienteront ainsi vers un Master à dominante physique, matériaux, éventuellement mécanique. En particulier sur l’UdL, il leur sera proposé le Master mention Physique (toutes spécialités) et le Master mention Sciences pour l’Ingénieur (spécialités Physique et Chimie des Matériaux, Métallurgie, AMASE) mais également le Master mention Mécanique Energie Procédés Produits.
  • Les étudiants ayant opté pour la bi-disciplinarité du parcours SPC pourront quant à eux suivre, au choix, l’une des spécialités de Master préparant aux métiers de l’enseignement, ou le Master de Physique ou de Chimie.

Enfin, l’accès aux écoles d’ingénieurs sur dossier ou concours permettra à tous les diplômés de la Licence PC de poursuivre une formation « professionnelle longue ».

  • Objectifs en termes d’insertion professionnelle :

 La Licence PC est une Licence généraliste. Par conséquent, elle est bien adaptée à l’orientation vers une poursuite d’études. Néanmoins la formation que sanctionne le diplôme de la Licence PC confère à ses titulaires une maîtrise des fondements disciplinaires et une autonomie dans la pratique des activités scientifiques, compatibles avec les exigences propres à certains emplois de techniciens supérieurs et de cadres moyens. Dans le contexte du nouvel arrêté sur la Licence, un effort particulier sera mené dans cette habilitation pour favoriser l’insertion professionnelle des diplômés. Les métiers envisageables (dans les secteurs de la physique et de la chimie) se répartissent parmi les types d’emplois définis par les fiches ROME suivantes :

  • Assistance et support technique client (fiche ROME H1101)
  • Rédaction technique (fiche ROME H1207)
  • Intervention technique en études, recherche et développement (fiche ROME H1210)
  • Intervention technique en laboratoire d’analyse industrielle (fiche ROME H1503)
  • Intervention technique en gestion industrielle et logistique (fiche ROME H1403)

En ce qui concerne la chimie (parcours C et SPC), les secteurs d’activité visent les domaines de la chimie organique, minérale, de l’analyse et du contrôle.

En ce qui concerne la physique (parcours P et SPC), les secteurs d’activité visent les domaines de la physique appliquée (optoélectronique, instrumentation, thermique, …).

Les parcours C, P et SPC permettent également l’entrée dans la vie active dans tout domaine faisant appel à des connaissances scientifiques générales en physique et/ou en chimie (animation scientifique, information scientifique et technique, journalisme scientifique, …).

Les concours de recrutement de niveau A de la fonction publique (assistant ingénieur, ingénieur d’études, …) sont par ailleurs accessibles aux titulaires de la Licence PC.

Les étudiants désirant une insertion rapide dans la vie active se voient quant à eux proposer à l’issue de leur L2PC une réorientation vers une Licence professionnelle dans les domaines de la chimie, de la physique appliquée, de l’analyse et du contrôle, de la mécanique ou des matériaux.